Show-biz : Les révélations du groupe Kalyanga sur Walib Bara

Est-ce l’endroit de dire que les langues se délient dans l’affaire qui vibre dans le show-biz burkinabè ces jours-ci? Je ne sais pas mais ça y ressemble de plus en plus. Après les mises en garde du rappeur Smarty qui menace de faire le grand déballage sur l’entrepreneur culturel Walib Bara, c’est le groupe Kalyanga qui n’en peut plus.

Kalyanga c’est un groupe de musiciens (et pas seulement) dont l’histoire est intimement liée à celle de l’ancien et très célèbre groupe de rap Yeleen, de Smarty et Mawndoé. Les deux groupes ont longtemps évolué ensemble jusqu’à ce qu’une certaine chaîne de soucis les sépare… Les Kalyanga (appelons ainsi Wendlaviim, Adama, Marcel et Samuel) ont été aux premières loges pour voir ce qui s’est passé entre Yeleen et bon nombre de gens avec qui le groupe a collaboré.

Ce n’est donc pas étonnant qu’il puissent avoir à en redire à propos de ce que je me résous à appeler l’Affaire Walib Bara – Smarty. Et si eux aussi ne souhaitent plus être « le sujet de conversation des gens », le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y a serpent sous caillou (pour détourner l’expression « anguille sous roche »). Cela dit, ils devront souffrir d’être notre sujet d’écriture sur ce chapitre.

Je vous le disais dans les précédents articles, c’est sur Facebook que les choses se passent. Voici donc les révélations de Kalyanga sur une affaire de contrat dont aurait parlé Walib Bara dans son interview accordé à l’hebdomadaire Observateur Dimanche, et dans lequel il aurait traité le groupe de malhonnête.

Kalyanga Kalyanga

Bonjour a tous. Nous venons de lire un article dans l’Observateur Dimanche sur M. Walib Bara qui a mentionné le groupe Kalyanga en parlent de contrat ; raconté en sa version, et nous traitant de malhonnêtes. Voici ce qu’il a dit, il parlait de son mauvais souvenir :

 » Le mauvais c’est d’avoir oublié en 2006 de faire signer un contrat. Le document était prêt mais j’étais en train de courir pour les visas et il fallait insérer des contrats de travail. Quand les artistes ont vu le montant sur le contrat de travail, ils ont exigé le double de leurs honoraires. Encore une fois de plus la malhonnêteté ; mais quand ça profite à la partie artistique, on nous fait pas de cadeau. C’était les musiciens de « Kalyanga » je sais, quand ils me liront, ils vont encore se marrer. »

Et voici la version de 4 personnes et la vraie :
En 2006 on a eu une tournée avec Yeleen et la tournée était organisée par Denfer production en France à Châtellerault, et un mois avant la tournée on a discuté du cachet du groupe avec le manager Walib qui avait pris le relais après Sanfo Oumarou. et le Groupe Kalyanga a demandé un contrat après la discussion du cachet, comme d’habitude quand Sanfo était là. Et depuis la discussion du cachet a chaque fois que on se rencontre à la répétition on demande à signer le contrat, sans succès. Jusqu’au jour du voyage le soir du 20 juin 2006 à l’aéroport, le groupe a demandé a Walib le contrat. Il nous a fait comprendre que le document est prêt mais arrivé en France il va tirer et ensemble nous allons signer. Arrivés le 21 juin jour de fête de la Musique, c’était notre premier concert : et sur place la promotrice nous donne des contrats individuels dont le salaire de chacun n’avait rien à voir avec ce que on a discuté à Ouaga. Chacun a signé son contrat ; et à la fin de la tournée on a tous été payés selon les contrat que chacun a signé. Et Walib nous fait savoir que chaque musicien de Kalyanga doit lui remettre son salaire et il va nous payer comme ce qu’on a convenu à Ouaga, soit disant qu’on n’a pas signé de contrat mais on avait un contrat moral .

Il parlais de visas et contrat de travail , nous n’ avons pas vu de contrat de travail parce qu’en ce moment les promoteurs pouvaient envoyer les dossier par fax à l’ambassade et il suffisait d’aller avec les passeports, assurance et tout document que nous devons joindre à partir d’ici. Et on n’avait aucune connaissance sur le cachet global, par ce que on a jamais demandé a savoir. Ce n’est qu’en arrivant sur place et que la bonne dame nous donne le contrat a chacun qu’on a su que le cachet n’avait rien à voir avec ce que on a discuté. Et même en son temps entre Yeleen et Kalyanga il a eu une tension à cause de ce problème par ce que Yeleen même ne comprenait rien.

C’est juste pour rappeler a M. Walib la vraie version de son mauvais souvenir au cas où il aurait oublié.
Et lui dire que on a lu son article mais on a pas trouvé ça marrant mais insultant de nous traiter de malhonnêtes, pourtant c’est lui qui n,a pas bien fait son travail .

Stop ! le groupe Kalyanga ne veut plus être le sujet de conversation des gens. Le groupe a assez entendu parler de lui de cette affaire, en passant par la séparation de Kalyanga et Yeleen jusqu’à l’affaire Koné Dodo qui nous à piratés et bon nombre de personnes ne voulait pas qu’on dise que c’est un pirate. Mais plus rien ne sera comme avant.

merci, KALYANGA

NB : Compte tenu de certaines restrictions du compte Facebook de Kalyanga, je n’ai pas pu vous afficher le lien direct qui vous aurait donné droit aux commentaires… Mais l’essentiel est ici collé comme ça a été publié par eux (avec orthographe amélioré).

Alors voyez-vous le serpent sous le caillou…?

Bonus : KALYANGA sera en concert le samedi 19 Sept à GRENOBLE, Théâtre Municipal.
La billetterie est ouverte sur www.batook.org. Achetez vos places aujourd’hui et bénéficier du tarif adhérent à 12€.

Pour en savoir plus sur Kalyanga, voici une interview assez complète en vidéo…

Publicités

Donner un avis - Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :